Le défibrillateur portatif

Tout homme considère que le cœur est l’organe le plus important du corps humain, d’ailleurs, on le qualifie organe noble. C’est de lui que dépende la vie de l’être humain, c’est lui qui envoie l’oxygène utile dont tous les organes ont besoin pour pouvoir fonctionner normalement. Un être humain pourrait être dans le coma durant de nombreuses heures, voire même des années, mais les médecins ne peuvent déclarer la mort clinique tant que le cœur bat encore. D’après les études statistiques, l’arrêt cardiaque fait en France 200 victimes par jour, soit 10 fois plus que les accidents de la route. Mais ce chiffre peut être revue à la baisse si les témoins de la catastrophe ont eu à portée de main un défibrillateur portatif.

 

Qu’est ce qu’un défibrillateur portatif ?


Le défibrillateur, c’est un appareil conçu pour permettre au cœur de bien fonctionner normalement après une trouble ou un malaise. Le défibrillateur portatif est constitué d’une batterie ou d’une pile spéciale qui assure son autonomie électrique. Elle est reliée à deux électrodes larges et à la fois plates. Les deux électrodes sont munies de gel lubrificateur et en sa présence, elles transmettent le courant vers le cœur de la victime. Ce gel est utilisé pour empêcher la poitrine de la victime de brûler lorsqu’on lui envoie le choc électrique. Ce matériel de réanimation est également équipé d’un ordinateur qui lui permet de procéder à une analyse cardiaque du souffrant.

Après avoir procédé à cette analyse, l’appareil détermine lui-même s’il est nécessaire ou non d’envoyer un courant électrique vers la victime. Dans l’affirmative, il détermine lui-même l’intensité du choc à délivrer. Son usage est donc simplifié au maximum. Le rôle du sauveteur se borne tout simplement à déshabiller la victime, puis à poser les électrodes et à appuyer sur le bouton délivrant le choc quand la machine le lui autorise. Mais avant cela, en présence d’un message vocal, il demande au secouriste de ne plus toucher la victime. Cette action messagère est faite après seulement qu’il envoie le courant. La machine effectue régulièrement l’analyse de l’activité cardiaque de la victime par l’intermédiaire des électrodes pour mieux adapter les gestes que le sauveteur doit effectuer.

 

Pourquoi utiliser un défibrillateur portatif ?


La trouble qui affecte le plus le cœur est la fibrillation. Cette trouble consiste à un battement rapide et désordonné du muscle cardiaque. Si on ne trouve pas rapidement de remède face à ce trouble, le cœur se fatigue et, la victime s’effondre et peut perdre même la vie. Le défibrillateur portatif normalise les battements cardiaques par la présence de la défibrillation. C’est une manière d’envoyer du courant électrique vers le cœur. L’envoi de ce courant a pour but de normaliser les battements de cœur. Selon les statistiques, si la victime ne reçoit pas une défibrillation dans les 7 minutes après une attaque cardiaque, son risque de mourir est de 95%. Alors que si l’opération est pratiquée dès la 3ème minute après l’apparition du trouble, le taux de survie augmente de 20%.

Actuellement, il existe de deux types de défibrillateurs portatifs, les modèles entièrement automatiques ou DEA d’une part et les modèles semi-automatiques ou DSA d’autre part. Ces matériels sont utilisés aussi bien par les professionnels comme les sapeurs pompiers que par un simple public qui n’est pas bien formé pour cela. Pour le DSA ou l’appareil semi-automatique n’envoie le choc que si le sauveteur appuie sur un bouton. Il peut donc être sûr que l’utilisateur ne peut rien y faire sur la victime avant d’autoriser l’envoi du choc. Pour le DEA, avant d’envoyer le courant électrique, l’appareil demande d’abord par des indications vocales d’éviter tout contact avec la victime. Cela simplifie la procédure, c’est pourquoi les appareils mis à la disposition du grand public sont en général des DEA. Quoiqu’on utilise un DSA ou un DEA, l’analyse du rythme du cœur et le diagnostic se font automatiquement, par opposition aux défibrillateurs manuels que les médecins utilisent. Pour certains modèles, les données médicales, telles la nature des chocs délivrés, les résultats du test que l’appareil enregistre, peuvent être tout de suite mises à la disposition des services de secours pour faciliter la prise en charge du patient.

 

 

L’usage du défibrillateur portatif nécessite-t-il des formations ?


Contrairement à une idée commune, la manipulation d’un défibrillateur n’est pas suffisante pour réanimer une victime. En effet, l’appareil complète et facilite les gestes de réanimation qui sont appris pendant les formations de secourisme. Donc, pour pouvoir manier efficacement cet appareil portable, il est préférable de suivre et d’avoir reçu une formation, même des connaissances de base.

Cela augmente les chances de survie de la victime. Celle-ci peut être donnée sous forme d’une simple initiation donnée par les établissements ou par des organismes spécialisés, ou par une formation de secouriste. L’usage d’un défibrillateur portatif ne présente aucun risque pour la victime qui est de toute manière condamnée, sans aucun geste d’urgence sur elle. En effet, l’appareil déterminant automatiquement la nécessité du courant électrique et son intensité, ne le délivrera pas s’il constate que le traitement indispensable pour le cœur n’est pas la défibrillation.

Quoiqu’il en soit, avec trop d’humidité, cela peut fausser le test automatique. Par conséquent, il ne fait pas utiliser le défibrillateur automatique tant qu’on n’ait pas éliminé toutes circonstances défavorables, comme ôter les vêtements mouillés de la victime, ou après avoir bien essuyer la victime.
La rapidité joue un rôle très important dans le secourisme car d’elle dépend aussi le secours et la vie de la victime. De ce fait, l’efficacité du défibrillateur résulte aussi de sa prompte mise en œuvre. Selon les installateurs, il est préférable que l’accessibilité de l’appareil autorise une intervention sur la victime au plus tard trois minutes après la trouble.

Ainsi, il faut éviter que le défibrillateur portatif soit placé dans un poste de garde situé à distance de l’entreprise. S’il est possible, il faut en mettre également dans les lieux plus accessibles pour tout public. Dans ce cas, il vaut mieux que l’appareil soit sous surveillance. Le mettre, par exemple, près de salariés à poste fixe ou dans un boîtier défibrillateur.  La proximité des lieux ou les accidents cardiaques sont les plus possibles de se manifester, et sont aussi à favoriser. Ces endroits sont ceux où les employés fournissent beaucoup d’effort dans leur travail.

Un commentaire sur “Le défibrillateur portatif
3 Pings/Trackback pour "Le défibrillateur portatif"
  1. […] des services de secours. Dans le cas d’un malaise cardiaque, on aurait effectivement besoin d’utiliser un défibrillateur pour pouvoir procéder à quelconque pratique du […]

  2. […] défibrillateur automatique est un appareil portatif fonctionnant à l’aide d’une batterie. Il est doté de deux électrodes qui émettent les chocs […]

  3. […] plusieurs marques de défibrillateur occupent le marché, et chaque matériel a ses propres particularités. D’où, l’apparition de […]

Laisser un commentaire