4 minutes défibrillateur

4 minutes defibrillateur

 

Les gens considèrent que le cœur est le moteur de l’homme. En effet, dans la mesure où l’activité de l’organe s’arrête, on peut déjà parler de mort clinique. Bien que la survie de l’être humain dépende de plusieurs organes vitaux, le cœur est toujours vu comme étant le plus important. A la suite d’une maladie, d’un accident ou encore d’un malaise, une personne peut être victime de troubles cardiaques qui peuvent amener jusqu’à l’arrêt de l’activité du cœur. En présence d’une telle situation, il existe des gestes de secourisme que les individus présents peuvent pratiquer. Dans l’ensemble, un sauvetage cardiaque consiste à l’application des techniques de RCP ou réanimation cardio-pulmonaire. La RCP comprend des mouvements comme le massage cardiaque ou encore la respiration artificielle. En ce qui concerne le massage cardiaque, l’intervenant peut s’aider de matériel. La défibrillation est aussi une technique de RCP. Elle consiste à la pratique de choc électrique pour remédier à des disfonctionnements cardiaques. Pour effectuer cet exercice, on utilise un appareil appelé le défibrillateur. Afin de conserver les chances de survie de la personne victime d’un arrêt cardiaque, il est essentiel d’intervenir aussi rapidement que possible. C’est dans cette perspective que le concept du 4 minutes défibrillateur a été adopté.

 

4 minutes défibrillateur: le défibrillateur des temps modernes

Pendant très longtemps, l’utilisation de l’appareil est uniquement réservée au personnel médical et aux équipes de secourisme. Cependant, pour la victime, le meilleur intervenant reste toujours le témoin de l’incident. En effet, l’exécution du sauvetage cardiaque ne peut attendre l’arrivée des secours sur le terrain. Dans sa version originale, le défibrillateur est un appareil dont la prise en main se révèle assez compliquée. Son usage par le grand public était peu envisageable. De ce fait, le défibrillateur automatisé externe (DAE) a été mis au point. Ce modèle de l’appareil se distingue par son design portatif et peu encombrant. Il possède aussi une interface qui rend son utilisation encore plus facile. Le DAE est parfaitement conforme avec l’esprit des 4 minutes défibrillateur en raison de multiples fonctionnalités qui facilitent son utilisation. Pour assister son utilisateur, l’instrument est équipé d’un ordinateur qui permet de donner des indications et des instructions vocales ou visuelles. Avec ce genre d’équipement de composant intégré dans son boîtier, le DAE peut effectuer des analyses précises et les stocker dans sa mémoire. On distingue différents modèles de DAE, notamment le DSA (défibrillateur semi-automatique) et le DA ou DEA (défibrillateur automatique ou défibrillateur entièrement automatisé). Le DEA est quasiment autonome, il ne requiert de l’usager que sa mise en marche et son application. Toujours dans la perspective d’améliorer les chances de survie de la victime, le défibrillateur ZOLL AED Plus. Il s’agit d’un DAE qui possède une option d’alerte et de guidage des services de secourisme grâce à un système de géo-localisation. En dépit de l’existence de ces nombreux modèles, la forme des 4 minutes défibrillateur ne change presque pas. En effet, il est toujours constitué d’un boîtier électronique avec un écran d’affichage relié à une paire d’électrodes. L’instrument est alimenté par une batterie remplaçable qui peut atteindre une durée de vie de 5ans.

 

Le concept du 4 minutes défibrillateur

Dans la chaîne du secourisme, il est vérifié que le témoin joue un rôle clé. La survie de la victime dépend entièrement de la façon dont celui-ci remplira sa fonction. En effet, selon qu’il agisse mal ou efficacement, le sort de la personne victime de troubles cardiaques est entre ses mains. Pour un sauvetage cardiaque, l’avenir du sujet se décide par ce que l’intervenant fera dans les 4 minutes qui vont suivre l’incident. Le premier réflexe est, bien entendu, de prévenir les secours dès que l’incident se produit. La seconde étape du secours n’est pas immédiatement la mise en place du défibrillateur. Pour un sauvetage cardiaque, il est toujours impératif que l’intervenant pratique d’abord les techniques de RCP comme le massage du cœur ou encore le bouche-à-bouche. L’alerte et la réanimation cardio-pulmonaire sont les étapes clés du concept de 4 minutes défibrillateur. En principe, l’exécution de l’ensemble de ces 2 actions ne prend que 2 minutes. L’usage de l’appareil de défibrillation se fait pendant la troisième minute. L’intervenant procède à la mise en place du DAE et n’a juste qu’à suivre les instructions données par l’appareil. Dans la mesure où le sauvetage se déroule selon les prévisions, l’état de la victime devrait se stabiliser. Ensuite, il n’y a plus qu’à attendre les services de secourisme. La rapidité est un facteur important dans un sauvetage cardiaque. En se limitant seulement à l’alerte des secours, le témoin ne fait que réduire inutilement les chances de survie de la personne victime de troubles cardiaques. Le concept 4 minutes défibrillateur se résume à effectuer une défibrillation efficace dans les premiers instants de l’incident. Afin d’atteindre cet objectif, il est nécessaire de généraliser le défibrillateur, c’est-à-dire de le rendre accessible à tout le monde. La conception du défibrillateur aed plus est parfaitement la bienvenue dans ce contexte. Effectivement, le défibrillateur aed plus est supposé être placé dans la plupart des endroits publics ou des lieux privés avec une forte fréquentation. Faire du défibrillateur aed plus un dispositif d’urgence accessible à tout le monde permet de réduire fortement les décès en rapport avec des troubles cardiaques. L’appareil permet aussi à l’intervenant d’acquérir une certaine efficacité. En effet, la seule activation de l’instrument prévient les services de secours les plus proches. Le système de géo-localisation du défibrillateur renseigne les sauveteurs sur le lieu de l’incident. Cette option permet à l’intervenant de se focaliser sur le sauvetage de la victime. En quelque sorte, l’appareil défibrillateur aed plus correspond parfaitement à l’objectif recherché par les 4 minutes défibrillateur.

Aujourd’hui encore, des milliers de personnes trouvent la mort à cause d’un arrêt cardiaque. Cependant, en généralisant le défibrillateur, il est possible de réduire considérablement les statistiques. L’exécution de la défibrillation dans les 4 minutes qui suivent l’arrêt est impérative. Chaque minute de perdue équivaut à une réduction de 10% des chances de survie de la victime. Le défibrillateur automatique doit être accessible à tout le monde. Au cours d’un arrêt cardiaque, l’intervenant le plus idéal est celui qui est présent.

Laisser un commentaire