Un entretien défibrillateur est la garantie de vie de l’appareil et celle du patient

Acheter un défibrillateur ne se réduit pas simplement à sa bonne utilisation, car plus il est actif, donc il nécessite un entretien permanent. Réellement, le mauvais entretien d’un tel appareil cause sûrement la mort d’un patient en cas d’un secours. Les utilisateurs ne devraient pas être les responsables d’un tel préjudice vital. Apprendre les conseils adéquats fait partie donc des devoirs principaux de chaque utilisateur. Mais comment procède donc à un bon entretien défibrillateur ?

 

S’apprêter à l’entretien défibrillateur nécessite de comprendre d’abord son fonctionnement de base


Un défibrillateur est un appareil servant à rétablir le rythme cardiaque d’une personne vers l’état normal de sa pulsation naturelle. L’asthénie cardiaque est représentée par de différentes dysfonctionnements de battement parfois trop rapides, parfois irréguliers. Cet état de battement émane souvent des hémorragies ou autres dominances souffrantes du corps. Par conséquent, les effets insupportables se manifestent au détriment du rythme cardiaque. Ainsi, on utilise le défibrillateur pour un moyen de secours de vie. Mais pour s’assurer son bon fonctionnement, il faut bien apprendre et se tenir l’entretien défibrillateur.

Il existe des défibrillateurs internes et externes. On l’appelle défibrillateur interne parce qu’on l’implante dans le corps à l’aide une opération chirurgicale ; défibrillateur externe parce que l’appareil est indépendant et peut-être utilisé à plusieurs reprises.

Les défibrillateurs présentés dans le site yela.eu sont généralement des défibrillateurs externes. Son fonctionnement est traduit par l’envoi des chocs électriques externes sur la partie du thorax d’un patient, à l’aide des électrodes. Le défibrillateur automatisé est généralement utilisé par le grand public en tenant compte que le secours qui s’improvise n’importe où. On peut avoir deux sortes de défibrillateur automatique :

  • Le défibrillateur entièrement automatique (DEA) : l’appareil fait l’analyse de l’état de la victime à partir de laquelle il parvient à dégager un choc électrique de manière automatique vers cette victime. L’appareil travaille donc seul et avertit en cas de son appel à un secouriste.
  • Le défibrillateur semi-automatique (DSA) : l’appareil est généralement automatisé. Il décèle évidemment l’état du patient pour évaluer. Mais en cas de besoin d’une intervention de défibrillation, il laisse le choix au secouriste d’appuyer ou non sur le bouton pour déclencher l’opération. Donc, c’est ce qui implique que le secouriste doit river en permanence sur l’appareil et la victime pour assurer ses coups de main.

 

Comment procéder à un entretien de défibrillateur ?


Le défibrillateur automatique externe est utilisé par un grand nombre de personnes. Cela veut dire que son entretien est une occupation permanente dont la responsabilité est à la charge de leurs utilisateurs. Les conseils d’entretien défibrillateur ont pour objectif de bien conserver l’appareil et la vie d’un patient.

Pour les défibrillateurs automatique ou semi-automatique : on commence par l’installation libre de cet appareil mais à préserver certaines circonstances. C’est-à-dire n’importe où, il peut être accroché, dans le milieu public comme entreprises, écoles, hôpitaux, aéroports, grands magasins et les supermarchés, et dans divers halls. Choisir donc un bon emplacement d’un défibrillateur est idéal pour mettre l’appareil à l’abri, contre les éventuelles touches imprévues selon un lieu de fréquence. Certes, cet appareil ne peut être manié que par une personne spécialiste. L’influence impudente n’est pas conseillée, par exemple par les enfants ou les gens qui tâtonnent.

Maitrise des fonctions électroniques : Le contrôle mensuel de défibrillateur est aussi nécessaire pour vérifier la précision des fonctions électroniques. Néanmoins, toutes les limites de la force d’appareil sont indiquées dans son mode d’emploi, donc à lire et à respecter. La vérification de la batterie devrait se faire de manière régulière, car toutes les sources électroniques internes pourraient défavorablement être assujetties à un mauvais contact. Un mauvais contact génère une mauvaise évaluation par l’appareil. Le plus pire résultat, c’est de s’être surpris de dysfonctionnement de l’appareil lors d’une urgence. Pour éviter cette menace, il faut respecter scrupuleusement le temps de chargement par l’adapteur dédié. Cette vérification doit être journalière, surtout si l’appareil s’utilise dans les services d’urgence. Habituellement un signal peut déclencher pour symboliser la défaillance de la batterie. Mais il en faut bien lire les informations publiées car souvent il y est informé de prendre une autre précaution en relation avec la faiblesse de batterie. La vérification se fait donc au niveau de l’appareil et aussi de télécommande.

 

L’entretien défibrillateur signifie s’assurer la fiabilité des accessoires


Tous les accessoires pour défibrillateur sont normalement mis dans une sacoche dédiée. La protection de ces éléments est indispensable. Bien ranger en évitant toutes les influences de pathogènes de l’appareil, bien veiller à la propreté de l’intérieur de la sacoche. Parfois l’appareil est mis dans une trousse de secours ou dans une sacoche médicale ou dans son propre sac pour son transport lorsqu’il n’est pas fixé sur un mur ou sur d’autres supports comme dans son armoire défibrillateur. Du fait, les mouvements brusques ou les agitations sont interdites pour un tel appareil.

En général, le défibrillateur est utilisé quotidiennement. Du fait la vérification des éléments constitutifs devient une occupation sévère de l’utilisateur. L’utilisation régulière des accessoires induit à les bien entretenir, voir les remplacer avant qu’ils soient usés. Les éléments habituels fournis à l’achat défibrillateur possèdent de préférence des remplaçants pour s’assurer la permanence de leur utilisation.

Pour un entretien défibrillateur DEA ou DSA, chaque accessoire est soumis à la bonne conservation :

–          les électrodes défibrillateur sont conçues pour tout âge, qu’elles soient utilisées pour la formation ou pour un travail professionnel. Elles possèdent une date de péremption, donc à respecter ;

–          les piles sont à vérifier pour tous les appareils électroniques ;

–          l’appareil doit être mise à jour en tenant compte les données informatiques de l’appareil ;

–          remettre en état de marche l’appareil après une prise de données à l’occasion d’une opération de secours ;

–          l’intégrer dans une boîte de protection, puis installer ce dernier près d’une source de courant ;

–          bien respecter bien les consignes de la propreté et du remplacement des dispositifs dérivés comme les rasoirs, les compresses, les gants, les masques de protection pour le bouche-à-bouche.

 

Se conformer à l’entretien défibrillateur est donc une opération qui s’ensuit de l’achat de cet appareil de secourisme. De multiples choix de défibrillateur sont proposés dans le site yela.eu, entre autres le défibrillateur automatisé ZOLL AED Plus Pack et le défibrillateur semi-automatique Schiller FREDEASY et le défibrillateur de formation Lifeline. Pour éviter toute pression chaotique lors d’un secours, l’entretien en permanence de l’appareil est la première solution tout en respectant tous les consignes citées. En cas d’un souci de fonctionnement de l’appareil lors d’un secours, il faut appeler aussitôt que possible un technicien vendeur ou un technicien agréé.

Publié dans Informations défibrillateur Tagués avec : ,

Laisser un commentaire