Réforme PSC1

Le Psc1 nouvelle version sera-t-elle plus efficace ?

Il est impossible de garantir la réussite de l’assistance d’une personne en danger, en l’absence d’un secouriste bien formé. Cette affirmation certaine évoque, bien évidemment, l’importance de la formation dans l’univers du secourisme. Il existe nombreuses sortes de formation au sauvetage notamment la prévention et secours civique niveau 1 connu, communément, sous l’appellation « Psc1 ». En parlant de l’histoire, le BNS (Brevet National de Secourisme) était le premier certificat national en secourisme jusqu’à ce que l’AFPS et le BNPS aient vu le jour, en 1991. Ces derniers ont été remplacés par le Prévention et secours civique en 2001. Différente des ces premiers types, elle intègre la mise en service du défibrillateur automatisé externe parmi les modules de formation. D’une manière générale, elle se fait dans une durée de 10 à 12 heures. Mais afin d’optimiser la formation, une nouvelle version de ce type de formation baptisée sous le même nom sera disponible.


A propos de la nouvelle formation Psc1

Par rapport à l’ancienne version, des changements ont été remarqués au niveau du fond de la formation. Tout d’abord la durée qui est réduit en une seule journée durant, au moins, 7 heures mais la majorité des secouristes ne sont pas d’accord sur cette réduction d’horaire. Comme remarque, la Croix-Rouge française a déjà essayé d’effectuer des cours durant 8 heures dont une heure est consacrée aux initiations aux bases de premiers secours. Ensuite, l’amélioration est remarquée sur les exercices de réanimation d’une personne en arrêt cardiaque. Les techniques de compressions thoraciques sont intensifiées. De même pour la manipulation d’un défibrillateur. C’est, sûrement, la fréquence de l’arrêt cardiaque et l’augmentation sans cesse du nombre de victime qui sont les principaux raisons de cette réforme. Cet accident est, d’ailleurs, la principale source de la mort subite d’une personne. La nouvelle Psc1 vise donc à permettre une compétence maximale aux nouveaux venus dans le monde du secourisme afin qu’ils soient aptes à réagir positivement devant toutes sortes de situation. Ainsi, la réduction du taux de mortalité est garantie.

Un changement est, également, appliqué au niveau de l’âge minimum requis. Désormais, toute personne qui s’intéresse au premier secours et ayant 10 ans et plus peuvent participer à la formation. Toutefois, il n’y a aucune modification sur le nombre de participants. Un formateur prend en charge la formation de 10 étudiants.

 

Des améliorations au niveau pédagogique de la formation Psc1

C’est à chaque organisme de déterminer la pédagogie d’enseignement. Plus précisément, un manuel n’est plus disponible. A cet effet, les formateurs sont libres de choisir les pédagogies qui leur conviennent les mieux. D’ailleurs, ils sont aptes à saisir, rapidement, les méthodologies idéales, étant armés d’une certification de « formateur de premiers secours en équipe » (PAE1) ou de « formateur de prévention et secours civiques » (PAE3). C’est plus avantageux car chacun détermine les moyens plus compréhensibles afin que les étudiants soient, facilement, au courant des gestes de premiers secours. Bien évidemment, les cours sont basés sur les pratiques, sans omettre les études théoriques de base. En plus, les formateurs peuvent utiliser les équipements technologiques permettant de réduire la durée de la formation. Toutefois, chaque établissement doit suivre le fond pédagogique soumis par la Sécurité Civile.

 

La certification à la fin des cours Psc1

Une fois, la formation touche à sa fin, un certificat prouvant sa compétence est délivré à chaque participant. L’attestation doit être conçue à partir du modèle de la Sécurité Civile. Seuls les étudiants qui ont participé à toutes les étapes de la formation peuvent bénéficier de cette certification. Mais ce n’est pas tout ! L’apprenti doit effectuer les gestes de secours d’urgence durant l’apprentissage. Egalement, il est important qu’il simule à être un vrai secouriste dans une situation tangible. Rappelons que les outils pédagogiques permettant de concrétiser les exercices au sauvetage sont indispensables durant cette nouvelle PSC. A titre d’exemple, on distingue le mannequin de secourisme qui représente, de manière réelle, le comportement, le poids et la taille d’une victime. Au lieu de s’exercer entre collègue donc, la mise en œuvre de ce matériel est une meilleure solution. Il est disponible sous trois modèles dont les plus utilisées sont le mannequin de désobstruction et le type pour réanimation. Ainsi, les outils permettent l’usage du masque bouche à bouche, la pratique de la manœuvre d’Heimlich ainsi que la maîtrise des bonnes manières de compressions thoraciques. Mais, il y a, également, le défibrillateur de formation donnant accès à la maîtrise de l’usage d’un défibrillateur automatisé externe. Ce dernier est représenté en même fonctionnalité qu’un défibrillateur. Aussi, il existe un matériel permettant de concrétiser les diverses cas de blessures hémorragiques qui est le maquillage de secourisme. Appliqué sur un mannequin, il permet aux étudiants de comprendre toutes sortes de plaies.

 

Le recyclage psc1 est-il obligatoire?

Aucune loi n’impose le recyclage pour ce type de formation. Cela dépend donc de chaque organisme. Ils peuvent, librement, en prendre charge, en cas d’exigence spécifique. Toutefois,  notons que ce recyclage est très important pour le renforcement de capacité des secouristes. Afin de pouvoir remémorer les divers gestes de premiers secours ainsi que de renforcer les performances, cette étape du secourisme s’avère indispensable. D’où, même si la loi ne le recommande jusqu’à présent, il est nécessaire que les organismes formateurs songent à en proposer. En outre, étant donné que le volume horaire est réduit, il se peut que les étudiants et formateurs n’aient pas beaucoup de temps à dialoguer sur certains points.

 

Quand sera la date officielle de l’application de la nouvelle version psc1 ?

La date prévue pour l’application de la nouvelle Psc1 est le 1er Juillet 2012. D’après cela, il n’existe, pas encore, un décret officialisant cette nouvelle version. Par contre, ce n’est plus une proposition. On n’attend donc que l’arrêté définissant la modification.

En tout, cette nouvelle version de formation de base de secourisme en France permet d’apporter une meilleure amélioration au niveau pédagogique. Elle doit, de ce fait, faire preuve d’efficacité surtout vis-à-vis des nombreux secouristes qui ne sont pas satisfaits de la réduction de la durée.

 

Réforme Référentiel National PSC1

Selon le bureau formation de la Direction de la Sécurité Civile, une réforme de la formation PSC1 est en cours, voire imminente et serait applicable en Juillet 2012.

Tout ceci est bien entendu à prendre pour l’instant au conditionnel mais cependant certaines informations sont venues à nos oreilles…

 

Réforme formation PSC1…pour quoi faire?

La réforme de la formation PSC1 fait suite à l’ERC 2010 qui apporte quelques précisions quant à la RCP- Réanimation cardio-pulmonaire, notamment:

-La profondeur de massage cardiaque passe de 5 à 6 cm au lieu de 4 à 5 cm

-Le rythme est de 100 compressions par minutes minimum

Voila ce que nous pouvons vous dire à ce jour, un autre article sur la réforme PSC1 2012 est disponible sur un site partenaire.

La réforme du PSC1 devrait donc s’en inspirer, de plus les gestes de secours sur les brûlures et les plaies devraient être modifiés également..à suivre

Quant à la formation SST– Sauveteur Secouriste du Travail, elle devrait logiquement suivre ces modifications

N’hésitez pas à laisser un message sur ce forum si vous avez des infos à ce sujet!

Contenu escompté de la réforme PSC1 2012

Présentation de la Réforme PSC1 2012

 

Le bureau formation de la Direction de la Sécurité Civile a annoncé qu’une réforme sera apportée et appliquée à la formation PSC1 ce mois de Juillet 2011. Afin de rendre la formation des secouristes plus efficaces, la commission pour la formation ERC 2010 a décidé de revoir et d’apporter des modifications sur le PSC1. Si certains points des huit parties du PSC1 ont été supprimés ou rajoutés, d’autres sont tout simplement modifiés.

Partie 1 : LA PROTECTION

Des cas particuliers ont été supprimés :

–        Protection d’un accident de la route

–        Risque toxique

–        Risque incendie

–        Risque d’explosion par fuite de gaz

–        Risque électrique

Partie 2 : L’ALERTE

Elle est regroupée :

–          Sur les services de secours publics,

–          Les numéros sont le 15,17, 18 et 112,

–          L’intérêt de l’utilisation des téléphones portables

Pour les messages d’alerte,

–          Décrire la situation et préciser sa localisation

–          Donner son numéro de téléphone

Partie 3 : EN CAS D’ETOUFFEMENT

a)- Si L’obstruction est totale :

–          Inspecter la présence du corps étranger après chaque série de 30 compressions thoraciques.

–          Si le corps étranger est  accessible, retirez-le prudemment

b)- Compressions abdominales (CA) chez l’adulte et l’enfant :

–          Pendant les CA, veillez bien à ce que les compressions soient bien sur l’endroit adéquat

–          arrêtez les CA dès que la désobstruction est atteinte

–          faire entre 1 à 5 claques

–          Si le corps étranger est accessible, ôter-le soigneusement

c)- Chez le nourrisson :

–          Avec le talon de la main, faire des claques sur le dos de l’enfant

–          cesser les CA dès que la désobstruction est obtenue

–          Alerter les services d’urgence dès que lorsque le corps étranger est sorti ou si le nourrisson est inconscient

Pour cette partie, des cas particuliers de femme enceinte (dernier mois de grossesse) ou de personne obèse ont été rajoutés dans la Réforme PSC1.

Partie 4 : EN CAS DE SAIGNEMENT

a – Pratiquer une compression sur la partie qui saigne en :

–          pressant la partie qui saigne avec la paume des mains

–          recouvrant cette partie avec du tissu propre

–          pressant directement avec la main s’il n’y a pas de tissu

b – Si le sauveteur doit chercher les secours ou du matériel :

–          Remplacer la compression manuelle par une bande élastique ou à défaut un lien large.

–          Serrer suffisamment, afin d’éviter la reprise de l’hémorragie.

c – Cas d’un saignement du nez :

–          Position assise, tête penchée en avant

–          Se moucher vigoureusement

–          Se comprimer les narines entre le pouce et l’index, pendant 10 minutes sans relâcher

d – Cas d’un vomissement ou crachat de sang

–          Allonger la victime sur le côté sauf si elle adopte spontanément une autre position.

Partie 5 : EN CAS D’INCONSCIENCE

a – Il faut :

–          L’allonger sur le dos

–          Secouer son épaule

–          Contrôler constamment la ventilation de la victime en PLS

b – ont été supprimés :

–        « Desserrer ou dégrafer les vêtements… »

–        Le risque d’aggravation d’une éventuelle lésion de la colonne cervicale sauf dans le cas particulier du traumatisé

–        la victime allongée sur le ventre et la victime présente des convulsions.

Partie 6 : SI LA VICTIME NE RESPIRE PAS

1 – Il faut :

–          maintenir le bouche-à-bouche

–          Faire la Ventilation Artificielle si l’arrêt cardiaque est dû à un étouffement, une intoxication, un traumatisme, une noyade et chez l’enfant.

–          Pratiquer les 2 insufflations en moins de 5 secondes

–          Les compressions thoraciques ne doivent pas être retardées

2 – Les gestes à réaliser :

a – Ne pas s’attarder à installer la victime sur un plan dur

b – Le sauveteur ne doit pratiquer que des compressions thoraciques :

  • s’il ne peut pas effectuer des insufflations (répulsion, vomissements…),
  • s’il pense ne pas être efficace
  • recherche de gasps
  • Si le sauveteur est seul, il doit alerter les secours par téléphone portable afin de diminuer l’interruption des compressions thoraciques et être guidé par téléphone

c – Pour apprendre à différencier le « gasps » et « la respiration normale » :

  • L’utilisation de la vidéo intensifie l’observation
  • Introduction de « la respiration est-elle régulière ? » dans le questionnement à l’appel

3 – Les compressions thoraciques (CT) :

–          L’amplitude des compressions thoraciques doit être d’au moins 5 cm

–          Ne pas excéder 6 cm

–          Les mains doivent se trouver à la moitié inférieure du sternum

–          La fréquence des Compressions thoraciques T doit être entre 100 et  120 /min.

–          Il faut délivrer au moins 60 CT/min.

–          La fréquence instantanée des CT doit être < 120/min.

–          Le relâchement entre 2 compressions doit être total mais le décollement du talon de la main n’est pas obligatoire.

–          En cas de RCP « standard », le rapport C/V = 30/2.

4 – Les Compressions thoraciques chez un enfant de un à huit ans

–          Repérer le bas du sternum à la jonction des dernières côtes (appendice xiphoïde)

–          Placer le «talon» d’une main un doigt au dessus de ce repère.

–          Le relâchement entre deux compressions doit-être total mais, le décollement du de la main n’est pas obligatoire

5 – Les Compressions thoraciques chez un nourrisson

–          Localiser le bas du sternum du nourrisson à la jonction des dernières côtes (appendice xiphoïde).

–          Placer la pulpe de 2 doigts d’une main dans l’axe  du  sternum, un doigt au dessus de ce repère.

6 – Pour la défibrillation

–          Si le sauveteur est seul, il se muni d’un DAE que s’il est à portée de main.

–          La RCP doit être poursuivie pendant la mise en place du DAE (se faire aider).

–          L’interruption des CT lors des manœuvres de défibrillation doit être réduite au minimum.

–          Poursuivre la RCP selon les recommandations du DAE jusqu’à l’arrivée des secours ou la reprise d’une respiration normale

Chez les nourrissons, la défibrillation doit-être :

–          Faite avec des appareils adaptés (électrodes enfant, réducteur d’énergie…).

–          Cependant, si le sauveteur ne possède qu’un  DAE « adulte », il pourra l’utiliser.

–          Réaliser 5 cycles de RCP avant utilisation du DAE

–          Position des électrodes : conforme aux schémas du fabriquant : une électrode en avant au milieu du thorax et l’autre au milieu du dos

Partie 7 : LA VICTIME A UN MALAISE

Cette partie ne présente aucune modification

Partie 8 : LA VICTIME SE PLAINT APRES UN TRAUMATISME

1 – Les plaies

a – Les comportements à adopter

–        Identifier la gravité de la plaie

–        Mettre en œuvre une conduite à tenir adaptée

b – Les signes sont :

–        Plaie simple (aucune modification)

–        Plaie grave :

  • hémorragie associée
  • mécanisme pénétrant (objet tranchant ou perforant, morsures, projectiles…)
  • localisation thoracique, abdominale, oculaire
  • aspect  (déchiquetée, écrasée…)

2 – Plaies simples

–          Bien nettoyer la plaie avec de l’eau courante et ou sans savon. Si besoin, utiliser une compresse pour enlever les souillures.

–          Consulter un médecin si la vaccination contre le tétanos remonte à plus de 10 ans.

3 – Plaies de l’œil

–          Allonger la victime à plat dos,

–          Demander le blessé de Fermer ses deux yeux et de ne pas bouger sa tête.

–          Ne jamais retirer un corps étranger de l’œil

4 – Les brûlures

–          Redéfinir une brûlure grave : elles présentent un aspect blanchâtre ou noirâtre, parfois indolores souvent associées  à des cloques et une rougeur plus ou moins étendue.

–          Refroidir les brûlures récentes de 30 minutes avec de l’eau (tempérée : 15° à 25°) en laissant couler l’eau sans pression sur la brûlure

5 – Brûlures électriques font parties des brûlures graves

–          Ne pas toucher la victime avant d’être sur que tout risque électrique soit écarté.

–          Arroser la zone brulée visible, à l’eau courante (tempérée 15 – 25°)

–          Alerter les secours et suivre les conseils donnés.

6 – Chutes ou accidents de la circulation (conducteurs, passagers ou piétons)

–          Tenir la victime immobile

–          Demander à la victime de ne pas bouger surtout la tête

–          Appeler immédiatement les services de secours

 

Cette formation a été faite par l’EPN, approuvée par l’autorité d’emploi et dure entre 7 heures à 10 heures, les formateurs.

9 commentaires sur “Réforme PSC1
  1. Micka6 dit :

    On semble avoir un peu plus d’infos sur le contenu de la réforme PSC1:
    http://www.ylea.eu/reforme-psc1-2011-d212.html

  2. greenwasher dit :

    Tout ça sonne faux, il y a bien des éléments des recommandations mais le tout est mal ficelé, d’une rare étrangeté sur certains points pour ne pas dire idiotie. On a du mal à croire que l’ONS est pondu ça.

  3. julien dit :

    C’est pas l’ONS qui édicte les textes français..

  4. lakeplacid dit :

    l’ONS n’édicte pas les textes français, il les élabore. Il suit les recommandations de l’ERC européen qui lui même reflète des points de consensus relayés par l’ILCOR
    In fine les décrets sont du misnistère de l’intérieur et de la santé

  5. platocaillou dit :

    Certaines suppressions sont aberrantes comme la protection d’un accident de la route quant on sait le nombre de personnes qui se font fauchées sur la route par ignorance de la conduite à tenir en cas d’accident de la circulation.
    Je suis moniteur PSC1,les stagiaires trouvent que la formation est trop courte car ils veulent faire plus de cas concrets,il veulent avoir le temps d’assimiler le programme, de poser des questions. On est déjà limiter par le volume horaire de 12 heures alors 7 heures c’est mission impossible….mais l’éducation nationale a dit alors il faut faire au détriment de la qualité de l’enseignement des premiers secours…si cette réforme passe

  6. Gege dit :

    Il est mis dans un des textes « A cet effet, les étudiants peuvent s’exercer aux méthodes d’usage d’un garrot ou d’un coussin hémostatique d’urgence »
    Depuis quand on apprend à un stagiaire psc1 à faire un GARROT ?
    Il serait bon de revoir votre copie.

  7. Luc dit :

    Merci pour ton aide Gege ( y en a qui suivent quand même! ), la coquille a été enlevée!

  8. PENELOPPE1 dit :

    BONJOUR,

    PEUT ETRE QUE LES MEDIAS DEVRAIENT SIGNALER LES NOUVELLES MODIFICATIONS DU PSC.1 POUR UNE MEILLEURE ENTENTE, efficacite entre secouristes qui ne se connaissent pas en cas d’intervention sur le terrain.

    MERCI

  9. PENELOPPE1 dit :

    BONJOUR,

    PAR MEGARDe, j’ai fait une faute d’orthographe que vous avez dû relever. MERCI

Laisser un commentaire