Défibrillateur cardioverteur implantable

Le défibrillateur cardioverteur implantable

Le nombre de décès pour cause de maladie de cœur est important car rien qu’en France, il avoisine les 50000 décès par an. Des mesures préventives et des mesures d’intervention ont donc été développées afin de réduire au mieux ces chiffres dramatiques. La médecine est en constante évolution et les recherches ne cessent d’apporter de nouvelles solutions à tous ces problèmes. Seulement, les accidents et malaises cardiaques ne choisissent pas le lieu où ils se déclarent et les malades ne reçoivent pas toujours le meilleur traitement et les premiers soins d’urgences qui vont les réanimer. Il est vrai, que des défibrillateurs (DAE) sont de plus en plus nombreux dans les lieux publics et dans les trousses de secours de premiers soins des particuliers ; Malheureusement, on constate qu’ils ne sont pas encore assez répandus.

Pour les patients qui présentent un terrain favorable ou des risques d’arrêt cardiaque ou arrêt cardiocirculatoire, la prévention est de rigueur en consommant régulièrement des médicaments antiarythmiques. Pour plus de précautions et pour prévenir une mort subite du patient, les médecins ont adopté ce qu’on appelle le défibrillateur cardioverteur implantable (DCI).

Il est recommandé d’implanter cet appareil si la personne a déjà subi une tachycardie ou fibrillation ventriculaire ou qu’elle a déjà été victime d’un arrêt cardiaque auparavant. Par ailleurs, il arrive que les médicaments ne suffisent plus ou provoquent des réactions néfastes au patient (effets secondaires inacceptables). Dans ce cas, l’implantation du DCI est aussi conseillée.

 

Le but de ce défibrillateur cardioverteur implantable est de déceler un trouble du rythme cardiaque et de délivrer un choc électrique dans le cœur, une fois qu’il diagnostique des battements irréguliers ; que ce soit un ralentissement (bradycardie) ou une accélération (tachycardies). Il rétablit et normalise ainsi le rythme cardiaque de la personne. En plus de la défibrillation délivrée par nécessité, cet appareil joue également le rôle de cardioverteur comme l’indique son nom. Cela signifie qu’il émet des stimulations électriques de faible intensité pour garder le rythme cardiaque constant en suivant un programme correspondant aux besoins du malade.

En outre, le défibrillateur cardioverteur implantable enregistre des informations concernant le fonctionnement du cœur du patient. Le médecin traitant peut, de ce fait, obtenir des renseignements sur l’état du malade.

En attendant l’implantation, il est nécessaire de prendre la médication prescrite par le médecin pour éclaircir le sang et être bien anti-coagulés. L’implantation se fait de différentes manières : par une approche transveineuse, par une approche sous-xiphoïdienne, par thoracotomie et par sternotomie. Les électrodes sont ainsi en contact avec le cœur et branchées au défibrillateur cardioverteur implantable, qui est quant à lui, inséré sous la peau.

Laisser un commentaire